Filter
Vue
Sondage

TESTS : disques durs G-RAID USB 3.0 et Thunderbolt de 4 et 8 To

par Sylvain Allain - 18/07/2013
Alors que le Light Peak a été adopté par Cupertino depuis 2011, l'USB 3.0 dote désormais deux générations de machines... Mais à choisir, laquelle de ces deux interfaces et la plus intéressante ?

Bien connu des utilisateurs Mac, le fabricant G-Technology qui fait parti du giron de HGST depuis deux ans maintenant, s'est lancé depuis quelques mois dans la commercialisation d'unités disque dotées d'interface Thunderbolt (alias Light Peak). Parallèlement, l'adoption massive de l'USB 3.0 par la majorité des fabricants d'ordinateurs et, forcément, par les utilisateurs de tout bord, s'est faite au détriment du Thunderbolt. Boudée parce qu'onéreuse, mais pas essentiellement, la connectique fait son bonhomme de chemin et devrait bientôt évoluer et voir ses débits théoriques multipliés par 2 soit 20 Gb/s par canal (contre 10 actuellement). Mais en pratique, qu'elle interface est la plus rapide. Pour le savoir, rien de tel que d'opposer deux produits d'une même marque, ici deux disques durs G-RAID de 4 et 8 To. Revue de détails.

 

G-Technology - G-RAID USB 3.0 and Thunderbolt Mac 

A gauche, le G-RAID USB 3.0 / FireWire 800, à droite le G-RAID Thunderbolt un brin plus volumineux.

 

G-Technology - G-RAID USB 3.0 and Thunderbolt Mac

Si le modèle Thunderbolt se contente de sa seule interface et deux connecteurs, le modèle USB 3.0 se révèle plus polyvalent et sexy à l'usage. Et plus particulièrement, pour les possesseurs de Mac millésimés dès 2012.

 

Conception soignée
Reprenant la forme devenue classique des châssis de la marque, les disques G-RAID USB 3.0/FW800 et Thunderbolt s'appuient tous deux sur une construction tout d'aluminium anodisé. Robustes et esthétiques les structures abritent respectivement des disques durs estampillés Hitachi. Le modèle USB 3.0/FW 800 embarque deux unités Ultrastar 7K2000 à 7200trs/m dotées d'une conséquente mémoire cache 64 Mo par disque, tout de même. Quant au modèle Thunderbolt, ce sont deux Ultrastar 7K4000 à 7200 trs/m qui cumulent 128 Mo de mémoire tampon, de quoi s'assurer une gestion de fichiers plus efficace. Côté connectique, si le modèle Thunderbolt ne distille que 2 ports dudit standard, le modèle USB 3.0 et FireWire se révèle un tantinet mieux doté de fait avec 1 port USB 3.0 et 2 ports FireWire 800 (rétro compatible IEEE1394 grâce à un câble 400/800 livré avec le G-RAID).

 

Câbles et alimentation G-RAID 
Si le modèle Thunderbolt est livré sans câble, hélas, la version USB 3.0 est richement fournie.

Pour Mac et PC
Préformaté d'usine en HSF+, les G-RAID USB 3.0 et Thunderbolt qui associent deux disques durs HGST en un volume unique : un RAID 0 (Redundant Array of Independent Disks), se destinent pas seulement au utilisateurs de OS X. Certes, le fabricant ne cache pas la clientèle visée, mais il suffira à l'utilisateur sous Windows de "le" ou "les" reformater (en NTFS de préférence) pour pouvoir les exploiter. Reste que si les G-RAID sont physiquement configurés en RAID 0, pour des performances optimales. On a ici affaire à deux disques durs entrelacés ou agrégés par bandes, il est possible de reformater les G-RAID et de configurer un RAID logiciels sous OSX, nous l'avons fait pour vérifier, mais cela n'a strictement aucun intérêt, les unités disque étant réunies en un seul volume de façon matérielle par l'électronique embarquée.
Bien évidemment, on imagine alors que si l'un des disques durs venait à lâcher, c'est l'intégralité des données qui serait compromise. Dans la théorie comme dans la pratique, cela serait inévitable. Sauf que G-Technology a pris soin de l'électronique et que les disques durs employés (des modèles uniquement pour serveurs) offrent de meilleures garanties. Mais quoi qu'on en dise, il sera tout même conseillé à l'utilisateur de cloner lesdites données. Il sera alors possible, moyennant finances, de créer un RAID 1 ou autre en configurant deux produits G-RAID de même type. N'oublions pas que la clientèle première de G-Technology demeure majoritairement professionnelle... Bien que le marque commercialise aussi des disques à l'attention du grand public.

Note : Rappelons que, dans le cas des ces produits, le Thunderbolt permettra d'inter-connecter jusqu'à 6 G-RAID sur une même chaîne.

Configuration RAID 0 & RAID 1

Pour rappel, un RAID 1 ou miroir permet de dupliquer (cloner) sur deux disques durs les données stockées contrairement au RAID 0 qui privilégie la vitesse au détriment de la sécurité en répartissant celles-ci sur l'ensemble des volumes qui composent le RAID.

Comme on peut le voir, les volumes sont entrelacés et les données réparties de façon séquentielle sur les différents volumes constituant la grappe. Et plus il y a de disques en RAID 0 et plus le stockage est rapide et plus le volume est conséquent, mais la probabilité de risques de casse augmente proportionnellement.

SOMMAIRE :

Conception et qualité de frabrication
Performances du G-RAID USB 3.0/FireWire 800 - 4 To
Performances du G-RAID ThunderBolt - 8 To
Conclusion

News
Articles
Blog
Tous les mots-clés
Du
Au
Vue complète
Vue par jour
Vue liste
Suivant
Précédent
Imprimer la page
Recommander à un ami
Partager la page