Rubriques
Vue
Sondage

News du mercredi 17 décembre 2008

Orange a vendu 450 000 iPhones 3G et fera appel

Par Lionel - 17/12/2008 16:50:07 CET - Categorie: iPhone
Voici le contenu du communiqué de presse envoyé par Orange suite à la décision du conseil de la concurrence de casser son monopole iPhone:
Orange prend acte de la décision du Conseil de la Concurrence et fera appel de celle-ci devant la Cour d’Appel de Paris.
Orange constate que cette décision place la France dans une situation radicalement différente de celle qui prévaut en Allemagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Espagne notamment. Orange rappelle que le lancement de l’iPhone en France repose sur un partenariat industriel pour lequel Orange a particulièrement investi en permettant à un grand nombre de Français de bénéficier de services innovants à des prix attractifs. Grâce à son ergonomie et son écran de grande qualité, l’iPhone associé à des forfaits Orange particulièrement adaptés propose une expérience réellement nouvelle et a contribué de manière déterminante à l’émergence de l’Internet mobile en France, ce qui bénéficie à l’ensemble du marché.
La décision du Conseil de la Concurrence remet en cause les efforts consentis par Orange pour développer les usages haut débit mobile en France. Il est d’ailleurs paradoxal que l’opérateur ayant le plus de retard dans le déploiement de son réseau 3G soit à l’initiative de cette plainte. On notera également qu’il lui a fallu attendre plus d’une année après le lancement de l’iPhone pour demander ces mesures conservatoires supposées urgentes et qui interviennent en pleine période commerciale de fin d’année. Orange note que le plaignant, au lieu de livrer réellement une concurrence par les mérites, a de façon systématique recours aux autorités administratives indépendantes, pour conforter des situations privilégiées ou freiner des innovations marketing et commerciales de ses concurrents.
La décision de ce jour est grave. Elle remet profondément en cause l’économie du marché et notamment les partenariats entre opérateurs mobiles et constructeurs au service des consommateurs et de l’innovation. Le Conseil de la Concurrence parait vouloir limiter toute exclusivité à 3 mois ; une telle limitation ne permettra plus de justifier les investissements consentis, par exemple, par Orange, pour le déploiement de l’iPhone. Ces investissements techniques et commerciaux ont permis de mettre à disposition du plus grand nombre un nouvel outil et de développer les applications innovantes de l’Internet mobile.
Cette décision structurante, prise avant examen au fond, à l’occasion d’un débat sur des mesures conservatoires, risque malheureusement d’avoir de lourdes conséquences sur le fonctionnement du marché, sur le bénéfice des consommateurs ainsi que sur la situation déjà affaiblie des équipementiers et de leur industrie amont.
Après un an d’exploitation de son partenariat exclusif, Orange a vendu à date plus de 150 000 iPhones de première génération et plus de 450 000 iPhones 3G.
On comprend qu'avec 450 000 unités vendues ils ne veuillent pas renoncer à cette exclusivité et qu'ils aient décidé de faire appel de cette décision.

Orange perd son exclusivité iPhone [MàJ]x2

Par Lionel - 17/12/2008 11:21:52 CET - Categorie: iPhone
Le conseil de la concurrence vient de rendre son jugement au sujet du contrat d'exclusivité détenu par Orange pour l'iPhone.
Ce contrat a été cassé à titre conservatoire. En bref, Apple a dès maintenant obligation de vendre son téléphone à tout opérateur français qui en fera la demande sans possibilité de refus.
Nous reviendrons là dessus dès les premières réactions des opérateurs connues.
[MàJ] voici des détails tirés du site du conseil de la concurrence permettant de mieux comprendre la décision:
Qu'est ce qu'une mesure conservatoire ?
Une mesure conservatoire est une décision provisoire, à caractère d'urgence que le Conseil prend à la demande des parties, lorsqu'une pratique porte une atteinte grave et immédiate à la concurrence. Elle vise à rétablir une situation qui s'est fortement dégradée ou à empêcher que celle-ci n'évolue de façon irréversible.
Les mesures conservatoires permettent d'agir selon une procédure plus rapide, environ deux à trois mois, que la procédure normale. Elles ne substituent pas à la décision sur le fond, laquelle ne sera prise qu'au terme de l'instruction contradictoire et complète de l'affaire, et ne préjugent en rien de la solution qui sera finalement prise.
Si les mesures décidées ne sont pas respectées, le Conseil peut prononcer des sanctions pécuniaires.
Une décision de mesure conservatoire peut faire l'objet d'un recours auprès de la cour d'appel de Paris dans un délai de dix jours à compter de sa notification.
../.../.../
Quels sont les recours et pourvois possibles contre les décisions du Conseil ?
Les décisions du Conseil de la concurrence peuvent faire l'objet, dans le délai d'un mois après la notification de la décision aux parties, d'un recours en annulation ou en réformation devant la cour d'appel de Paris. Le recours n'est pas suspensif. Toutefois, le premier président de la cour d'appel de Paris peut ordonner un sursis à exécution si la décision entraîne des conséquences excessives ou si des faits nouveaux sont intervenus. L'arrêt rendu par la cour d'appel de Paris est susceptible de faire l'objet d'un pourvoi en cassation dans le mois qui suit sa notification. Comme l'appel, le pourvoi n'est pas suspensif.
Le fond de l'affaire n'a donc pas encore été traité, et Orange a 10 jours pour faire appel mais il sera dur de bloquer la décision d'ici à ce qu'il soit traité.
Notez que si Apple résiste, le conseil de la concurrence pour leur infliger une amende colossale de 10% de leur chiffre d'affaire mondial annuel.
[MàJ 2] Voici la décision intégrale du conseil de la concurrence:
L'iPhone ne pourra pas être réservé aux abonnés d'Orange
Le Conseil de la concurrence a été saisi en septembre 2008 par Bouygues Télécom d'une plainte au fond assortie d'une demande de mesures conservatoires, à l'encontre de pratiques mises en œuvre par Orange et Apple pour la commercialisation de l'iPhone en France. Le plaignant a mis en cause le partenariat négocié entre Apple et Orange, qui fait d'Orange l'opérateur de réseau et le grossiste exclusif pour l'iPhone en France.
L'exclusivité d'Orange sur l'iPhone est de nature à introduire un nouveau facteur de rigidité dans un secteur qui souffre déjà d'un déficit de concurrence
Le Conseil de la concurrence, comme l'ARCEP et la Commission européenne, ont déjà à plusieurs reprises eu l'occasion de déplorer un déficit de concurrence sur le marché de la téléphonie mobile du fait notamment du petit nombre d'opérateurs sur ce marché, de la prépondérance des offres avec engagements de durée, de l'existence de programmes de fidélisation et du faible essor des opérateurs virtuels (MVNO).
Or, au moment où le développement de l'Internet mobile et le lancement d'offres illimitées d'échange de données par les opérateurs pourraient animer le marché, l'exclusivité d'Orange sur l'iPhone est de nature à introduire un nouveau facteur de rigidité ciblé sur ce segment du marché. Le Conseil constate dans sa décision que l'exclusivité accordée par Apple au premier opérateur mobile français porte sur une période très longue (cinq ans, même si Apple peut mettre fin au contrat au bout de trois ans) et concerne non seulement les modèles d'iPhone déjà en vente mais aussi ceux qui pourront être mis sur le marché au cours de la durée du contrat. Elle est de plus verrouillée par les obstacles mis à la vente d'iPhone « nus ».
L'annonce récente par SFR de la conclusion de partenariats avec deux constructeurs, Blackberry et HTC, ne conduit pas le Conseil à relativiser les effets de l'exclusivité d'Orange sur le marché. En effet, cette riposte confirmerait le risque d'effets cumulatifs du type de partenariat mis en cause.
Une telle exclusivité accroît encore les coûts de changement d'opérateur mobile pour les consommateurs
Alors qu'en dépit des mesures prises en faveur de la portabilité, il est toujours difficile pour les consommateurs de changer d'opérateur mobile - beaucoup d'entre eux étant engagés pour des durées de 12 voire 24 mois et fidélisés par des programmes spécifiques - une exclusivité durable des opérateurs sur certains modèles très demandés ajouterait en effet un autre obstacle au changement d'opérateur. S'agissant de terminaux comme l'iPhone, la captivité des consommateurs est aggravée par les problèmes d'interopérabilité qui rendent difficile la migration des données vers d'autres marques de téléphone.
Pour le Conseil, une telle évolution aurait pour effet de réduire encore la concurrence sur les prix, sur la qualité des réseaux, des infrastructures et des services clients, les opérateurs portant surtout leurs efforts de différenciation sur les terminaux qu'ils sont en mesure d'offrir. Ce type de concurrence favoriserait de plus les réseaux comptant le plus d'abonnés qui seraient alors choisis par les constructeurs pour la commercialisation de leurs modèles les plus attractifs.
Des mesures conservatoires pour donner aux autres opérateurs la possibilité de commercialiser l'iPhone
Considérant que l'exclusivité, dans les conditions où elle a été négociée, était, à ce stade de l'instruction, susceptible d'être prohibée par les règles communautaires et nationales de concurrence et de nature à porter une atteinte grave et immédiate à la concurrence sur le marché des mobiles et aux consommateurs, le Conseil a décidé de prononcer des mesures conservatoires dans l'attente de sa décision au fond. L'injonction prononcée vise à ce que les produits iPhone ne soient plus exclusivement commercialisés par Orange mais puissent l'être par tout autre opérateur souhaitant bâtir une offre avec ce terminal.
Ces mesures d'urgence remettent en cause non seulement l'exclusivité dont bénéficie Orange en tant qu'opérateur de réseau mais également celle dont il bénéficie en tant que grossiste pour la distribution de l'iPhone, ainsi que les dispositions du contrat type de distribution d'Apple qui obligeait tout candidat distributeur de l'iPhone à ne le distribuer qu'associé aux services Orange. Elles prennent effet dès la notification de la décision.

Orange Caraïbes vend l'iPhone

Par Lionel - 17/12/2008 10:14:34 CET - Categorie: iPhone
Après bien du retard et peu de temps après a réunion, l'iPhone est arrivé aux Antilles et en Guyane comme en témoigne JM.
Surprise en me rendant au boulot à Fort-de-France aujourd'hui: un 4X3 annonçant l'arrivée de l'iPhone 3G chez Orange Caraïbes !
De retour à la maison je me précipite sur leur site pour découvrir le montant des offres: elles démarrent à 49€/mois pour un forfait de 2h + 2h, viennent ensuite les forfaits 4h, 12h et 20h...un sacré trou entre 4h et 12h.

Il faudra débourser avec ces forfaits respectivement 149€ et 199€ pour les modèles 8 et16 Go.
Heureusement pour les clients déjà chez Orange ils prennent en compte le programme "changer de mobile"...
Pour en savoir plus sur les offres:
http://iphone.orangecaraibe.com/forfaits.jsp)

Activer la gestuelle à 4 doigts sur les MBP Penryn

Par Lionel - 17/12/2008 09:03:21 CET - Categorie: Portable
Les MacBook Pro Penryn, et MacBook Air de première génération ont des trackpads pouvant supporter la gestuelle à 4 doigts introduite avec les nouveaux portables.
fidèle à ses habitudes, Apple a décidé de ne pas activer ces fonctions sur ces anciennes machines. Si la manipulation était délicate à mettre en place sous Mac OS X 10.5.5, elle est maintenant bien plus simple depuis le passage à la 10.5.6 qui a uniformisé les systèmes entre les machines.
Pierre détaille la manipulation sur son Blog:
Comme la dernière fois, il faut se déplacer dans /Système/Bibliothèque/Extensions, à la base de votre disque de démarrage. Une fois dans ce répertoire, il faut chercher AppleUSBMultitouch.kext, cliquer droit sur le fichier et choisir Afficher le contenu du paquet, se déplacer dans /Contents/ et enfin éditer le fichier Info.plist.
Personnellement, j’utilise Smultron, qui permet d’éditer le fichier sans modifier les autorisations (il faudra juste entrer le mot de passe principal). Le fichier XML contient les paramètres des différents trackpad Apple et il va falloir rajouter quelques lignes. Il va falloir rajouter les lignes suivantes dans le fichier pour chaque trackpad :
<key>TrackpadFourFingerGestures</key>
<true/>
<key>TrackpadSecondaryClickCorners</key>
<true/>

Ces lignes sont à placer entre <integer>100</integer> et <key>TrackpadUserPreferences</key>. Il faut les rajouter dans les modèles suivants (indiqués par <key>xxx</key> : WSTrackpadANSI, WSTrackpadANSI1, WSTrackpadISO, WSTrackpadISO2. Normalement, les versions 3 disposent déjà des lignes.

Un nettoyage des caches (via Onyx par exemple) et deux redémarrages plus tard, les fonctions à quatre doigts sont utilisables sur les MacBook Pro Penryn et sur les MacBook Air.

Il est probable que d'ici peu, un logiciel proposera de faire automatiquement ces modifications.

La fin d'une époque

Par Lionel - 17/12/2008 08:08:11 CET - Categorie: Apple
L'annonce d'Apple faite hier de quitter la Macworld Expo de San Francisco signe la fin d'une époque. Apple ne participera plus à aucun salon. Pour la petite histoire, on raconte que c'est Steve Jobs qui a pris seul cette décision et l'a annoncée de but en blanc un matin en arrivant au bureau.
Il est vrai que depuis Apple a commencé à mailler le monde de ses boutiques dans lesquelles la marque peut faire non seulement étalage de ses produits et services, mais en plus vendre à la pelle des Mac et iPod rendant l'investissement initial rentable immédiatement.
Bien entendu, cette seule annonce ne va pas signer à elle seule la fin des Keynotes qui ont déjà largement été remplacées par des "Special events" donnés depuis les locaux de Cupertino en petits comités.
En revanche, nous sommes bien plus préoccupés par la seconde information passée à l'occasion de cette bombe. Ce ne sera pas Steve Jobs mais Philip Schiller qui fera le keynote. Apple pourra donner de nombreuses raisons pour justifier l'absence du Big boss, elles auront du mal à convaincre que sa défection n'est liée qu'à un désintérêt pour le salon. Il est bien plus probable qu'il ne souhaite pas participer à un long show qui serait par trop fatiguant sachant son état de santé précaire. Tous ceux qui ont à parler en public le savent, c'est très éprouvant.
Nous vous avouons que nous ressentons déjà un peu de nostalgie à l'idée de savoir qu'il n'y aura plus de grand salon où l'on pourra espérer approcher ces idoles du monde Mac. Seuls les développeurs pourront encore avoir cette chance en allant à la WWDC. Notez que nous saurons réellement à ce moment là si Steve Jobs compte encore apparaître en public ou pas.

La taxe sur la copie privée n'augmentera pas tout de suite.

Par Lionel - 17/12/2008 06:12:19 CET - Categorie: Internet
Confirmant les informations obtenues par Electronlibre.info, PC inpact nous apprend que la commission sur la copie privée devrait remettre à plus tard sa décision d'augmenter cette redevance de 15%. Ce report de vote aurait été demandé par le gouvernement. Il faut dire que toute hausse dans le contexte économique actuel serait plus que mal vue.
Notez que le Canada vient d'augmenter sa propre redevance sur la copie privée sur les CD. Elle est passée de 0,21$Can (0,14€) à 0,29$Can (0,19€). Cette hausse a été décidé parce que les études d'usages ont montré que la moyenne des morceaux mis sur un CD est passée de 15 à 18. Il faut croire que là bas les usages sont à des années lumière de ceux que l'on donne aux Français.

Numericable rejoint Orange et SFR sur le front de la fibre optique

Par Lionel - 17/12/2008 06:12:04 CET - Categorie: Internet
Orange a annoncé que Numericable avait rejoint l'alliance qu'il a déjà formé avec SFR afin de mutualiser les coûts de déploiement de la fibre optique. Ainsi, le premier qui aura câblé un appartement permettra aux concurrents d'utiliser ses infrastructures si le particulier préfère leurs services.
Le grand perdant de cet accord est sans aucun doute Free qui se retrouve seul face aux trois autres. Pour rappel, Free refuse de participer à cette association car l'opérateur veut imposer des installations multi-fibres dans lesquelles chaque logement voit arriver sa propre fibre tirée depuis le répartiteur plutôt qu'une seule par immeuble partagée ensuite entre tous les logements.

Retrouver le mode DFU avec la Mac OS X 10.5.6

Par Lionel - 17/12/2008 06:11:39 CET - Categorie: iOS
Hier nous vous parlions du problème rencontré avec Mac OS X 10.5.6, qui empêche de passer l'iPhone en mode DFU, bloquant toute possibilité de "jailbreak" et de désimlockage (pour le V1 et bientôt pour le 3G).
La DevTeam iPhone propose une solution pour réactiver cette possibilité. Elle nécessite de récupérer d'une version 10.5.5 deux extensions, et de le greffer dans le nouveau système. Les deux extensions sont "AppleUSBHub.kext" et "IOUSBCompositeDriver.kext" qui se trouvent dans le dossier "/System/Library/Extensions/IOUSBFamily.kext/Contents/PlugIns"
Attention, la manipulation est risquée, et nous vous déconseillons de le faire, le système pouvant refuser de démarrer ou de vous donner accès à vos périphériques USB donc le clavier et le trackpad.
Si vous décidez de vous lancer quand même, vous trouverez à la page suivante la procédure type pour remplacer des extensions (en anglais):
http://forum.insanelymac.com/index.php?showtopic=13197
PS: Il reste nettement plus simple et moins risqué de démarrer d'une version antérieure de Mac OS X placée sur un disque externe ou une autre partition.
[MàJ] Plusieurs lecteurs (que nous remercions) nous ont signalé qu'on pouvait facilement récupérer le mode DFU en intercalant entre l'iPhone et l'ordinateur un hub USB.

Apple ne sera pas le premier à proposer un portable watercoolé

Par Lionel - 17/12/2008 06:11:24 CET - Categorie: Portable - Source: http://pc.watch.impress.co.jp
Au début du mois, un brevet déposé par Apple nous dévoilait leurs intentions (éventuelles) de proposer un portable doté d'un refroidissement liquide.

S'ils comptaient adopter ce type de refroidissement prochainement, ils se sont fait griller la politesse par Fujitsu qui a lancé la commercialisation d'un portable watercoolé.



Il reste à espérer que ce système puisse encore être miniaturisé, car actuellement il ne peut rentrer que dans ce genre de portable, à des années lumière de la finesse habituelle des produits Apple.

Remarquez, il trouverait peut-être son usage dans un iMac doté d'un processeur de bureau Core 2 quad.

Changer le pont USB du Superdrive pour MacBook Air

Par Lionel - 17/12/2008 06:10:57 CET - Categorie: Lecteurs Optiques
Apple, a pour une raison jamais rendue officielle, décidé de bridé le Superdrive vendu avec le MacBook Air de manière à ce qu'il refuse de fonctionner sur toute autre machine.
Ayant besoin de le faire fonctionner sur un MacBook Pro Unibody (vous en connaîtrez bientôt la raison), nous avons décidé de remplacer son pont USB contre un autre n'ayant pas les subtilités de bridage.
Après de nombreuses recherches, nous avons trouvé notre bonheur sur un site américain, http://www.idotpc.com.
Voici l'électronique en question:


Elle a une taille tout à fait compatible avec celle d'origine Apple, étant même plus courte de deux bons centimètres.

Pour remplacer le pont d'origine par celui-ci, nous avons commencé par retirer de ce dernier son connecteur afin de gagner de la place, puis avons soudé dessus les fils récupérés sur celui d'Apple.

Les deux fils noirs (ground ont été soudés ensemble). Le fil blanc va sur le +, le fil vert sur le - et le rouge sur l'emplacement VCC. Il est important une fois les soudures réalisées d'isoler le tout avec un adhésif afin d'éviter que les soudures ne puissent toucher la coque métallique du Superdrive lors du remontage.
Notez que nous n'avons pas détaillé ici le démontage et le remontage de l'appareil qui sont triviaux. Le fond se retire en faisant levier sur le côté avec une lame, le Superdrive en retirant 3 vis et son électronique avec deux de plus. Attention, au remontage de l'électronique, il faut utiliser les espaceurs et vis fournies avec le nouveau, les vis d'Apple étant trop courtes.
Uns fois l'appareil remonté, nous l'avons branché à un MacBook Pro et inséré un DVD.


Il a été reconnu sans problème, Mac OS X le considérant comme livré par Apple.
L'électronique nous a coûté 15$, sans les taxes ni le transport.
News
Articles
Blog
Tous les mots-clés
Du
Au
Vue complète
Vue par jour
Vue liste
Suivant
Précédent
Imprimer la page
Recommander à un ami
Partager la page