Rubriques
Vue
Sondage

Intel prédit la fin des fabricants de puces sans usines

Par Lionel - 27/04/2012 00:00:00 CEST - Categorie: PC - Source: EETimes

Aujourd'hui, il ne reste plus qu'une poignée de sociétés qui fabriquent des puces électroniques et ont leurs usines, Intel étant la plus puissante d'entre elles (il y a aussi IBM, Samsung...). A côté, on a de très nombreuses sociétés qui se contentent de dresser le design de leurs produits et de les faire graver par des spécialistes comme TSCM, UMC, The Global Foudries. On trouve dans ces sociétés sans usines (Fabless) de très grosses pointures comme AMD, Nvidia ou encore Apple.
Ces derniers temps, les spécialistes de la fabrication à la demande de puces ont commencé à avoir des problèmes. Au fur et à mesure que la finesse de gravure des puces diminue les coûts en R&D et les difficultés techniques explosent. Cela pose de gros problèmes par exemple à AMD et Nvidia dont les dernières cartes graphiques sont en 28 nm. Ils ont eu du mal à avoir des produits aboutis et ensuite en ont eu aussi à avoir des quantitiés suffisantes de puces livrées.

Intel semble se réjouir de ces difficultés qui font son jeu. Mark Bohr l'un des cadres dirigeant de l'entrprise a annoncé dans une interview que ce modèle économique Fabless arrivait à ses limites avec l'arrivée de la gravure autour des 20 nm. Alors que sa société arrive à produire en masse des puces Ivy Bridge, les fondeurs à la demande commencent à peine à maîtriser convenablement le 28 nm et le 22 nm est encore à l'état de projet ou au mieux de premiers prototypes.
Pour Intel, le modèle va s'effondrer ce qui va donner une considérable avance à sa société. 

Si les puces ARM ne sont pas citées, elles sont certainement sous entendues dans les propos de Mark Bohr. L'une des raisons qui a poussé Intel à adopter très vite la gravure en 3D des processeurs est liée à la volonté de la société d'augmenter au plus vite l'efficacité énergétique de ses puces X86 face aux processeurs ARM. Si Intel est demain le seul à pouvoir continuer à descendre en finesse et à avoir des puces réellement économes elles pourront lutter avec les puces ARM sans avoir à faire de grosses concessions sur le modèle qui dicte les fabrications du fondeur depuis des dizaines d'années.
A ce jeu Intel a effectivement une considérable avance sur ses concurrents. Grâce à ses centaines de millions de processeurs vendus chaque année, la société peut consacrer des milliards de dollars en R&D et en fabrication d'usines ce qui est impossible à la plupart de ses concurrents.

News
Articles
Blog
Tous les mots-clés
Du
Au
Vue complète
Vue par jour
Vue liste
Suivant
Précédent
Imprimer la page
Recommander à un ami
Partager la page