Rubriques
Vue
Sondage

Intel pourrait mettre fin aux processeurs interchangeables en 2014

Par Lionel - 26/11/2012 00:00:00 CET - Categorie: PC

Selon PC Watch, Intel s'apprêterait à provoquer en 2014 une révolution dans le monde des processeurs. Depuis des décennies, les processeurs étaient fournis avec des systèmes permettant de les changer plus ou moins facilement sur des cartes mères.

Cela passe par des systèmes de socket, un connecteur sur lequel le processeur vient s'enficher sans forcer. Progressivement, les fabricants de processeurs ont changé de plus en plus souvent les connecteurs utilisés, pour des raisons techniques mais surtout pour inciter les clients à renouveler plus fréquemment leurs ordinateurs. Sur les ordinateurs portables, les choses ont été plus radicales. Pour gagner en place, les processeurs ont de plus en plus souvent été soudés aux cartes mères jusqu'à ce que cela devienne systématique.

Haswell, la prochaine génération de processeurs intel, supportera encore ce type de processeurs interchangeables sur les déclinaisons de bureau, mais il semble maintenant qu'Intel veuille passer au tout soudé sur la génération suivante, Broadwell. Ainsi, les mises à jour de processeurs deviendront impossible sur tous les ordinateurs à part peut-être les serveurs.

D'une certaine manière on peut le comprendre. Avec Broadwell, Intel va intégrer encore plus de choses dans le processeur, qui sera la seule puce réellement intelligente d'une carte mère. La souder simplifiera donc la fabrication de ces cartes et réduira leur coût. Mais ce sera un casse-tête pour les fabricants d'ordinateurs, qui devront, comme sur les portables, sortir des chaînes des configurations précises plutôt que de les assembler.
Ce sera bien entendu un gros coup dur, certainement l'ultime pour les fabricants de cartes mères PC, qui ne pourront plus vendre au grand public des cartes sur lesquels les gens pourront choisir le processeur à installer. C'est un marché entier qui va disparaître et il est probable qu'assez rapidement il ne soit plus possible comme aujourd'hui de s'assembler de A à Z un PC maison.

Il y aura bien entendu un risque au niveau SAV, mais il sera minime, les processeurs sont certainement les composants les plus fiables d'un ordinateur, tout du moins en dehors des overclocks très poussés. En revanche, le coût de ce SAV augmentera puisque la moindre panne sur une carte mère impliquera de la réparer ou de récupérer son processeur, ce qui sera économiquement coûteux. 

Pour finir, on peut présumer que cette impossibilité de changer le processeur favorisera pour Intel la vente de puces haut de gamme plus coûteuses. Les clients sachant qu'ils ne pourront en changer préfèreront investir dans des modèles plus véloces pour rallonger la durée de vie de leur machine, que l'on ne pourra plus mettre à jour.

Vue complète
Vue par jour
Vue liste
Suivant
Précédent
Imprimer la page
Recommander à un ami
Partager la page