Rubriques
Vue
Sondage

Havok annonce son nouveau moteur de simulation physique

Par Lionel - 14/03/2013 00:00:00 CET - Categorie: Gfx - Source: Havok

Ces dernières années, afin d'améliorer le rendu des jeux vidéo, des éditeurs ont commencé à développer ce que l'on appelle des moteurs physiques. Il s'agit de code logiciel capable de gérer des rendus liés aux propriétés physiques des objets et donc de créer des interactions réalistes dans les jeux en 3D, comme détruire un mur, gérer des collisions ou plus simplement rendre un mouvement de chevelure réaliste.
Le moteur physique le plus répandu est certainement le PhysX, créé par AGEIA et maintenant la propriété de Nvidia, qui le met en avant pour promouvoir la supériorité de ses cartes graphiques dans de nombreux jeux même si la société pleine de pragmatisme a annoncé son support dans la prochaine génération de consoles de salon même si elles embarque des puces AMD comme la PS4.
Il existe d'autres moteurs, dont certains très spécifiques comme le TressFX Hair d'AMD, destiné spécifiquement à rendre jolis les cheveux de Lara Croft dans le nouveau Tomb Raider.

Un autre acteur de ce marché, Havok, qui est maintenant dans le giron d'Intel, a annoncé son nouveau moteur physique. Selon la société il a nécessité 5 ans de R&D. Il vise tous les marchés, celui des consoles de jeux, des ordinateurs et même des appareils mobiles car une grosse partie du travail a porté sur l'optimisation, surtout au niveau de la mémoire utilisée, sachant que les smartphones et tablettes n'en ont pas des tonnes.
Le nouveau noyau physique serait deux fois plus véloce que le précédent et utiliserait 10 fois moins de mémoire. En voici une démonstration vidéo axée sur les collisions.

 

Une version bêta a déjà été proposée à des développeurs. Havok appartenant à Intel, ce moteur sera certainement compatible avec toutes les cartes graphiques y compris les Intel HD récents ou à venir. Il reste maintenant à savoir si Intel poussera jusqu'à proposer dans l'avenir des versions capables de supporter les cœurs habituellement embarqués dans les puces ARM ou si au contraire le fondeur en fera une arme pour vanter les mérites de ses propres puces x86 embarquées. La question est légitime, sachant qu'Intel n'a pas un réel besoin économique sur les licences éventuellement proposées aux éditeurs de jeux. 

News
Articles
Blog
Tous les mots-clés
Du
Au
Vue complète
Vue par jour
Vue liste
Suivant
Précédent
Imprimer la page
Recommander à un ami
Partager la page