Rubriques
Vue
Sondage

Adobe ne vendra plus ses logiciels !

Par Matthieu Sarter - 07/05/2013 06:00:00 CEST - Categorie: Logiciel - Source: Macg

Il y a un an, Adobe lançait Creative Suite 6 et inaugurait son service Creative Cloud, qui permet d'accéder aux logiciels de la Creative Suite moyennant un abonnement mensuel ou annuel, avec une version en permanence à jour et quelques services en lignes pour compléter le tout.

Forte du succès de cette formule, qui a déjà séduit plus de 500 000 personnes et représente aujourd'hui la majorité des ventes, Adobe vient d'annoncer une décision radicale : la société abandonne la vente de ses logiciels, tout passera désormais par la location. On savait déjà depuis quelques semaines que les versions boîte étaient condamnées, mais l'abandon total de la vente va beaucoup plus loin, et pourrait faire beaucoup de bruit.

Les tarifs devraient être inchangés, soit 61€50 par mois pour la suite complète avec un engagement d'un an ou 24€60/mois pour un logiciel seul sur un an (sauf Muse, facturé 18€44/mois et Edge Inspect, facturé 12€30). Ceux qui ne souhaitent pas s'engager sur un an peuvent choisir un abonnement mensuel, facturé 50% plus cher, tandis qu'à l'inverse, ceux qui ont une licence pour une Creative Suite 3 ou supérieure bénéficient d'une réduction de 50% sur les logiciels individuels et de 40% sur la suite complète (60% avec une CS6). Les étudiants et enseignants peuvent pour leur part bénéficier d'un tarif de 20€/mois pendant un an.

Le tarif annuel standard correspond à peu de choses près au tarif actuel des mises à jour (273€ pour Photoshop CS6 à partir de CS5 par exemple ou 688€ pour passer d'une CS5.5 Master Collection à une CS6 Master Collection).

Pour les gros consommateurs de logiciels Adobe, qui achetaient systématiquement les mises à jour, cette décision est donc relativement neutre, et pourrait même simplifier les choses, en étalant les paiements et en gérant automatiquement les mises à jour. Le coût est également fortement réduit pour ceux qui s'équipent alors qu'ils n'ont pas encore de licence. Mais pour ceux qui gardaient une même version pendant de longues années (trois ans ou plus), ou encore qui préféraient économiser quelques deniers en achetant les logiciels d'occasion, l'abandon des licences classiques pourraient engendrer un surcoût.

D'autres éditeurs emboiteront sans doute le pas à Adobe, et d'ici quelques années, il se pourrait bien que la majorité des logiciels, y compris les OS, ne soient plus disponibles qu'en location, avec à la clé une baisse du piratage (à condition que les protections résistent...) et la fin du marché de l'occasion.

News
Articles
Blog
Tous les mots-clés
Du
Au
Vue complète
Vue par jour
Vue liste
Suivant
Précédent
Imprimer la page
Recommander à un ami
Partager la page