Rubriques
Vue
Sondage

Quelques détails sur la compression mémoire de Mavericks

Par Matthieu Sarter - 14/06/2013 06:00:00 CEST - Categorie: Mac OS X - Source: Apple Insider

Lors de la présentation de Mavericks, Apple a indiqué que la nouvelle mouture d'OS X allait être moins gourmande en mémoire grâce à un système permettant de compresser les données les moins utilisées pour limiter l'espace qu'elles occupent en mémoire, et libérer ainsi de précieux Mo pour les applications qui en ont le plus besoin. Une nouveauté qui sera particulièrement appréciée par les possesseurs de machines dont la mémoire ne peut plus être augmentée après l'achat.

Cette technologie est en quelque sorte une étape intermédiaire avant l'activation du mécanisme de "swap", qui consiste à transférer sur le stockage de masse les données les moins utilisées, pour pouvoir les effacer de la RAM. La compression libère bien entendu moins de mémoire que le swap, mais l'opération dégradera par contre bien moins les performances.

Compression mémoire dans OS X Mavericks

Selon Apple, l'algorithme de compression utilisé (WKdm) est suffisamment rapide pour que l'opération de compression soit plus rapide que l'écriture des données sur le disque (et donc, plus rapide que le swap), tandis que la décompression est plus rapide que la lecture (et donc, que la reprise des données à partir du swap quand elles sont à nouveau utilisées). Cette compression contribuerait également à améliorer l'autonomie, en limitant l'utilisation du stockage de masse, qui peut passer plus de temps en veille. Cette compression profitera aussi pleinement du fait que les machines modernes ont souvent au moins un cœur processeur qui ne fonctionne pas à son maximum, ce qui permet d'avoir un peu des temps CPU disponible pour les opérations de compression et de décompression sans impact sur les autres applications en cours d'exécution.

Apple a en outre précisé que cette compression complète idéalement le "swap", qui déchargera directement sur le stockage de masse les blocs compressés. Ainsi, le temps nécessaire pour "swapper" les données sera légèrement réduit, et l'usure sera moindre pour les SSD (pour les disques durs aussi... mais ce point n'est pas particulièrement critique sur les disques durs). De même, les données transférées sur le stockage de masse lors de la mise en hibernation sont compressées, ce qui peut sensiblement accélérer la reprise.

Alors que la compression transparente au niveau des systèmes de fichiers est une technologie répandue depuis des années et adoptée plutôt tardivement par Apple, la pomme prend donc là une belle revanche, en étant la première à intégrer nativement la compression de la RAM dans un OS largement distribué. Il restera maintenant à voir si cette technologie tiendra réellement ses promesses en termes de performances et de réduction de l'empreinte mémoire, sachant que des systèmes similaires intégrées notamment dans certaines versions d'Ubuntu n'ont pas toujours fait leurs preuves...

News
Articles
Blog
Tous les mots-clés
Du
Au
Vue complète
Vue par jour
Vue liste
Suivant
Précédent
Imprimer la page
Recommander à un ami
Partager la page